Témoignage

Il y a six mois, je découvre l’AMS.
Curieuse du « Sensoriel » conjugué à l’art martial, j’expérimente.
J’enseigne la pratique du chant, très inspirée par la psychophonie (Marie-Louise
Aucher), et particulièrement le comment utiliser ce merveilleux instrument de la voix,
très souvent inconnu, qui est notre corps, notre être dans sa globalité.
Par cette approche, avec mes élèves, nous nous aventurons et explorons le monde
sensoriel et vibratoire.
Suite à la première séance puis la deuxième d’AMS, j’ai ressenti des courbatures
« intérieures », de chaleur, ayant la sensation d’avoir touché des parties
infinitésimales de mon être.
Il m’a fallu un peu de temps pour prendre de la hauteur et éclairer ce qui s’était passé
dans mon corps.
L’introspection personnelle que je mène depuis quelques années, m’a donné la
capacité de m’auto-observer, d’explorer mes abîmes, mais l’AMS venait de me donner
la capacité de me connecter à mon intérieur profond. « J’étais allée réveiller une
partie endormie, voir comateuse, de mon être », probablement en lien avec mes
fascias dont je connaissais l’existence mais dont je n’avais aucunement conscience.
Un atout énorme pour la chanteuse que je suis, des cordes supplémentaires allaient
pouvoir vibrer.
Quant à l’approche martiale, dans les mises en situation avec les autres participants, à
ma grande surprise, m’a révélée le « Ce que je suis », le
comment mon corps entre en communication avec moi,
comment il me guide, me montre très explicitement ma réaction face aux situations
inconfortables venant en particulier de l’extérieur et
comment il me permet d’identifier mes émotions.
Autre atout pour la cheffe de chœur que je suis, amenée à diriger des ensembles.
Merci Sylvain pour ce magnifique enseignement « goûteux » que tu transmets avec
tant de bienveillance.
Sylvie M.

Sylvain Guipaud

« Cela fait plusieurs semaines que Sylvie M. participe à mes cours collectifs et en individuel, une fois par semaine. J’ai été très touché par l’engagement de Sylvie et aussi par ses témoignages profonds et vivants. Je lui ai proposé d’écrire, elle a été d’accord pour aussi le partager au plus grand nombre . Je la remercie. » Sylvain Guipaud, Pédagogue en Art Martial Sensoriel